droit animalier

Le droit animalier

« Le Droit animalier » et « Les Droits des animaux » impliquent, à leur façon, la nécessité de repenser un rapport des hommes aux animaux non plus fondé sur l’hostilité et la méfiance, mais sur la prévention et la protection des uns et des autres.

Il existe deux manières d’interroger et de comprendre nos relations avec les animaux non-humains. La première se nomme « Le Droit animalier ». C’est la stricte dimension juridique et législative. Celle qui définit la nature légale des relations que nous devons entretenir avec les animaux. Ainsi, par exemple, dans le Droit français, les animaux sont maintenant considérés comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Et cela depuis de la loi du 16 février 2015. êtres doués de « Sensibilité » Avec tout le cortège des dispositions réglées, légales, qui confèrent à la condition animale le statut d’Êtres de Droit, donc dignes de justice.

La seconde est nommée « Les Droits des animaux ». Elle enveloppe le grand déploiement de réflexions philosophiques, dont les auteurs majeurs, internationalement, se nomment Tom Regan, Peter Singer ou Garry Francione. Ces réflexions portent sur le droit « idéal », dérivant de la Nature. Il est fondé sur la Raison et la Morale et il doit tenir compte des intérêts spécifiques des animaux. Ces derniers étant désignés par le néologisme d’êtres « Sentients ».

About AnimauxPassion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.