categorie animaux
Categories: Animaux Tags: 30 millions d'amis, Maltraitance Leave a comment

Une chatte euthanasiée après avoir été mutilée par un piège à mâchoires

Sans titre Une chatte euthanasiée après avoir été mutilée par un piège à mâchoires

Une chatte a été retrouvée mutilée par un piège à mâchoires à Pézenas, dans l’Hérault (8/10/2022). Elle a malheureusement dû être euthanasiée. Une plainte a été déposée et la Fondation 30 Millions d’amis se constitue partie civile.

Atroce. L’association « Les Chats libres de Pézenas » a été contactée pour une chatte aperçue atrocement mutilée sur un parking de la commune, situé à la limite de la zone urbanisée (6/10/2022).

Terrorisé, le pauvre félin avait une patte sectionnée et traînait le lambeau restant. « Elle avait été libérée le lundi précédent par un jardinier et un policier municipal, mais s’était enfuie, raconte Véronique, une bénévole de l’association. Une passante a donné l’alerte sur les réseaux sociaux. Et une autre habitante, très investie dans la cause animale, nous a contacté le jeudi pour qu’on l’aide à l’attraper ». Malheureusement, l’animal, terrifié, ne se laissait pas approcher. « On a cherché partout jeudi soir et vendredi matin, en vain, ajoute-t-elle. C’est un autre habitant qui l’a vu le lendemain, réfugiée dans le vide sanitaire d’une maison. »

Aidés par un jardinier, les bénévoles tentent tout pour « nasser » la chatte, et parviennent ainsi à la récupérer. Ils accomplissent immédiatement les démarches pour le soigner.

Les pièges à mâchoires interdits depuis 1995

Chez le vétérinaire, le diagnostic est pessimiste : « On pensait qu’il allait l’amputer, mais malheureusement son état était bien trop grave… Il a dû l’euthanasier. » Outre sa patte meurtrie, la chatte baptisée « Rose » était infestée de vers et atteinte de septicémie. Elle ne pouvait survivre à ces six jours de torture…

« Le vétérinaire nous a dit qu’il n’avait jamais vu un chat vivant dans cet état », précise Véronique. L’association a déposé plainte et une enquête est en cours. Il y a malheureusement peu de chances d’identifier l’auteur du piégeage. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile.

La pose de pièges à mâchoires est interdite depuis 1995, et assimilée à un acte de cruauté envers les animaux, passible de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30000 euros.

à lire aussi

Paru en premier sur 30millionsdamis.fr, plus d’info sur

30millionsdamis.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *