categorie sante des animaux
Categories: Santé animale Tags: ESA Leave a comment

Aethina tumida sur l’île de la Réunion : bilan au 4 octobre 2022

Résumé : Douze foyers d’Aethina tumida ont été détectés dans le sud de l’île de la Réunion. Le premier foyer avait été détecté le 05/07/2022 dans un rucher sur la commune de Saint-Pierre. Il s’agissait de la première détection de ce ravageur sur le territoire national jusque-là indemne. Les actions de surveillance se poursuivent et aucun nouveau foyer n’a été détecté depuis le 21/07/2022.

Pour le comité de rédaction de la Plateforme ESA : Jean-Philippe Amat, Eric Cardinale, Sophie Carles, Julien Cauchard, Céline Dupuy, Sylvain Villaudy, Guillaume Gerbier, Viviane Hénaux, Célia Locquet, Carlène Trévennec, Renaud Lancelot

Pour le LNR : Véronique Duquesne, Stéphanie Franco

Pour la DGAL : Fayçal Meziani, Cédric Sourdeau, Sébastien Wendling,

Pour la DAAF de la Réunion : Laëtitia Thibaudeau, Laurent-Xavier Delmotte

Pour GDS Réunion : Stéphane Lacroix

Auteur correspondant : plateforme-esa@anses.fr

Aethina tumida est un ravageur des colonies d’abeilles et de bourdons, catégorisé « D et E » dans l’Union européenne (règlement 2018/1882). Ce coléoptère est originaire d’Afrique sub-saharienne. Il est présent en Calabre (Italie) depuis 2014 et a été détecté à l’île Maurice (proche de La Réunion) en 2017 (Muli et al. 2018) ; il est également présent à Madagascar. En France, ce ravageur est assimilé à une maladie de catégorie A compte tenu des modalités de surveillance et gestion prévues dans l’arrêté ministériel du 23 décembre 2009 (lien).

Détection du premier foyer le 5 juillet 2022

Le 05/07/2022, la Direction de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (DAAF) de La Réunion a été informée d’une suspicion de présence d’individus adultes d’Aethina tumida (le petit coléoptère des ruches), dans un rucher du sud de l’île (entre les communes de Saint-Louis et de Saint Pierre). Suite aux prélèvements réalisés, la présence de ce ravageur a été confirmée le 06/07/2022 par le Laboratoire national de référence (LNR) sur la santé des abeilles (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Anses de Sophia-Antipolis). Le diagnostic a été effectué par analyses morphologiques et comportementales établies à partir de photographies et vidéos prises par le groupement de défense sanitaire (GDS) de La Réunion et le Cirad et transmises en urgence au LNR par les services de l’Etat.

Un total de douze foyers confirmés, tous dans le sud de l’île

En date du 04/10/2022, douze foyers d’infestation par A. tumida ont été confirmés et notifiés dans le sud de l’île (Figure 1) (source : Commission Européenne ADIS le 04/10/2022). Sur la commune de Saint-Philippe, située à environ 30 km à l’est de Saint-Pierre (lieu de détection du premier cas), dix foyers ont été confirmés dans la zone réglementée de 5 km autour du foyer initial de cette zone (identifié le 07/07/2022), dont deux avec des larves qui étaient en lien épidémiologique direct avec le premier cas détecté à St Pierre (mouvement de ruches). Un foyer a été également détecté sur la commune de Saint-Joseph (située entre Saint-Pierre et Saint-Philippe), le 19/07/2022 (source : Commission Européenne ADIS et DAAF de La Réunion le 25/07/2022). La présence de larves indique que le parasite avait déjà initié au moins un cycle reproductif sur le territoire (le stade larvaire dure 10 à 16 jours) (source : LNR le 18/07/2022).

Figure 1. Répartition des foyers d’Aethina tumida détectés depuis le 05/07/2022 sur l’île de la Réunion (source : Commission Européenne ADIS le 04/10/2022).

Des modalités de surveillance pour la mise en œuvre de mesures de gestion visant l’éradication

Les investigations épidémiologiques sont toujours en cours et des visites approfondies continuent d’être réalisées au moment de la parution de la présente note dans les ruchers des zones réglementées et en lien épidémiologique avec les foyers confirmés, en application de l’arrêté préfectoral pris. Des visites de ruchers sont également programmées dans le reste de l’île. Au vu de la situation épidémiologique, des mesures de gestion adaptées à la situation ont immédiatement été prises par arrêté préfectoral du 22/07/2022 (Arrêté préfectoral N° SALIMPSPAE-2022-1027-D-2-D). Les colonies de tous les ruchers foyers détectés depuis le 05/07/2022 ont été euthanasiées et incinérées, un traitement de sol a également été mis en œuvre dès la fin des opérations de brûlage. Une zone réglementée de 10 km de rayon (zone de protection de 5 km et zone de surveillance de 5 km autour de la zone de protection) a été mise en place autour des foyers. Les mesures prévues par l’arrêté ministériel du 23 décembre 2009 (lien), établissant les mesures de police sanitaire applicables aux maladies réputées contagieuses des abeilles, s’appliquent dans ces zones : recensement et examen des colonies d’abeilles, interdiction des déplacements de ruches, peuplées ou non, d’abeilles, de reines, de faux-bourdons, du matériel d’apiculture et de produits d’apiculture. Les périmètres des zones réglementées ont été définis par plusieurs arrêtés préfectoraux régulièrement mis à jour  pour tenir compte de l’évolution de la situation sanitaire (site de la préfecture de la Réunion mis à jour le 01/08/2022 à la date de publication de la présente note). Les acteurs locaux (services de l’État et partenaires, notamment GDS La Réunion) ont été et sont toujours fortement mobilisés sur les actions de surveillance et d’éradication. Des personnels ont été envoyés/recrutés sur l’île et formés pour renforcer les équipes locales, notamment sur le volet surveillance. L’objectif d’éradication envisagé dès le début est toujours privilégié à ce stade.

Au 04/10/2022, 340 ruchers – 3 198 colonies (sur environ 1 200 ruchers sur l’île lien) ont été contrôlés (Figure 2 actualisée au 28/09/2022).

Figure 2. Répartition des ruchers inspectés et zonage réglementé à la Réunion pour Aethina tumida en date du 28/09/2022 (source : DGAL le 04/10/2022).

 

Avis de l’Anses rendus les 15  et 16 septembre 2022

L’Anses a été saisie par la DGAL le 05/08/2022 pour un avis relatif à « l’évaluation des mesures de gestion suite à la découverte du petit coléoptère des ruches, Aethina tumida et des conditions de leurs adaptations potentielles au regard de l’évolution de la situation épidémiologique ». Cette saisine comporte plusieurs questions qui font l’objet de différents travaux d’expertise. Une première note d’appui scientifique et technique et un premier avis ont été rendus les 15 et 16 septembre.

Dans ces travaux, l’Anses estime qu’« en l’état de la connaissance de la situation épidémiologique sur l’île, et compte tenu des réactions rapides d’ores et déjà mises en œuvre, l’objectif d’éradication d’A. tumida reste pertinent », et que « la poursuite des mesures de lutte dans l’objectif d’éradication d’A. tumida actuellement mises en place constitue la stratégie de choix, avec euthanasie et destruction de toutes les colonies d’un rucher trouvé infesté, et traitement du sol, une intervention rapide constituant un point-clé ». Elle souligne également la nécessité « de maintenir une forte mobilisation sur la surveillance épidémiologique ».

Afin d’adapter la stratégie de surveillance et de lutte en fonction de l’évolution de la situation, l’Anses recommande par ailleurs : 

  • « La création d’un groupe pluridisciplinaire, pour appuyer le pilotage dans la gestion de crise, associant différents acteurs clés impliqués dans la surveillance et la lutte.
  • Le déploiement et le suivi régulier de ruchers sentinelles gérés par l’Etat dans les zones réglementées et dans une zone d’attention de 5 km autour de ces dernières pour permettre une détection précoce d’A. tumida.
  • La création d’un tableau de bord, constitué d’indicateurs de suivi pertinents à définir et réévaluer en fonction des objectifs attendus. 
  • L’évaluation régulière de la situation, afin d’agir rapidement pour, si nécessaire, réévaluer les objectifs et adapter la stratégie déployée. »

Note d’appui scientifique et technique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire  de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à « La surveillance et la gestion du petit coléoptère des ruches (Aethina  tumida), suite à sa détection sur l’île de La Réunion début juillet 2022 » (15/09/2022)

Avis de l’Anses relatif à l’évaluation des mesures de gestion mises en place sur l’île de La Réunion en vue de l’éradication du petit coléoptère des ruches Aethina tumida – Réponse à la question 1 (15/09/2022)

Ce document créé dans le cadre de la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA) peut être utilisé et diffusé par tout média à condition de citer la source comme suit et de ne pas apporter de modification au contenu « © https://www.plateforme-esa.fr/ »

 


« Small Hive Beetle Infestations in Apis mellifera unicolor Colonies in Mauritius Island, Mauritius. » Bee World, 95(2), pp. 44–45

Paru en premier sur Plateforme-esa.fr, plus d’info sur

Plateforme-esa.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *