categorie animaux et sciences
Categories: Animaux et sciences Tags: Animaux marins, Sciences et avenir Leave a comment

Guerre en Ukraine : des dauphins protègent le port de Sébastopol

cover r4x3w1000 6270fea048b27 043 dpa pa 190927 99 56875 dpai Guerre en Ukraine : des dauphins protègent le port de Sébastopol

Alors que le conflit en Ukraine se poursuit, des photos satellites diffusées par la société Maxar Technologies indiquent que des dauphins sont utilisés par les forces armées russes pour protéger une base navale dans la mer Noire. Si ce procédé peut paraître surprenant, il est pourtant bien connu.

Eviter le sabotage des navires russes

L’analyse des images satellites a été réalisée par le site d’actualité de l’Institut naval des Etats-Unis (USNI News). Celui-ci indique, dans un article paru le 27 avril, que la Marine russe a placé deux enclos destinés à des dauphins à l’entrée du port de la ville de Sébastopol (Crimée), à l’intérieur d’une digue. Cette ville a été annexée par la Russie en 2014. Elle était le port d’attache du croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, qui a coulé en avril 2022 après un incendie, selon Moscou. Les Etats-Unis y voient davantage l’œuvre des tirs de missiles Neptune menés par l’Ukraine.

Selon l’analyse des images satellites, les enclos ont été disposés en février alors que le conflit débutait le 24 février avec l’invasion de l’Ukraine par les forces militaires russes. Les dauphins peuvent être chargés de lutter contre les opérateurs des forces spéciales ukrainiennes dont la mission est de saboter les navires. « À l’intérieur du port, de nombreux navires de la marine russe de grande valeur sont disposés hors de portée des missiles ukrainiens mais vulnérables au sabotage sous-marin, selon des photos satellites« , explique H.I Sutton, analyste pour USNI News. Les mammifères deviennent alors des gardiens d’une grande efficacité.

Une utilisation répandue aux Etats-Unis

Les Russes ne sont pas les seuls à tirer profit des mammifères marins, comme l’expliquait Sciences et Avenir dans un précédent article. « Les États-Unis ont eu et ont toujours un important programme d’utilisation de dauphins par l’armée. Ces animaux étaient même entraînés à tuer et étaient notamment utilisés pour la protection des ports contre des intrusions de plongeurs sous-marins, indiquait en 2019 à Science et Avenir Christophe Guinet, docteur en océanologie. Leur dernière utilisation opérationnelle, à ma connaissance, remonte à la guerre d’Irak« . 

Les Américains auraient également entraîné des dauphins et des otaries pour aller déposer des mines contre les coques de navires ennemis. Vincent Ridoux, professeur d’écologie, expliquait ainsi en 2019 : « les usages militaires de cétacés et de pinnipèdes (otaries, morses, par exemple, ndlr) par les marines soviétique, puis russe (et ukrainienne) mais aussi américaine sont anciens et remontent aux années 1960« . 

L’étrange béluga repéré au nord de la Norvège

Selon H.I Sutton, les Russes possèdent par ailleurs une seconde « unité » basée dans l’Arctique. Elle comprend des bélugas et des phoques, mieux adaptés aux eaux glaciales du pôle Nord. D’ailleurs, en 2019, un béluga repéré au nord de la Norvège et qui ne semblait pas craindre la présence des humains, portait un harnais comportant l’étrange inscription « Equipment St Petersburg« . Encore plus étrange : une caméra ou un appareil photo semblait pouvoir se fixer sur cet équipement.

L’inscription avait conduit de nombreuses personnes, y compris des chercheurs, à supposer que ce béluga était une sorte d’espion russe. Une idée balayée par un officier russe interrogé par la radio Govorit Moskva : « Nous avons des dauphins de combat que nous ne cachons à personne« , avait-il déclaré. Avant d’ajouter « Nous ne sommes pas des idiots. Si, avec l’aide de cet animal, nous effectuions des reconnaissances, écririons-nous carrément un numéro de téléphone portable ?« . 

Paru en premier sur Sciencesetavenir.fr, plus d’info sur

Sciencesetavenir.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *