categorie animaux
Categories: Animaux Tags: 30 millions d'amis, Enquête Leave a comment

Des millions de cadavres d’oiseaux d’élevage enfouis dans des fosses !

Des millions de cadavres d’oiseaux d’élevage sont enfouis dans une fosse réquisitionnée par l’Etat sur un chantier d’autoroute, en Vendée. Les images de drone diffusées par l’association L214 montrent une nouvelle fois les dérives de l’élevage intensif. Un modèle rejeté par 85% des Français selon le baromètre annuel de la Fondation 30 Millions d’Amis (Ifop – 2022).

Les images en seraient presque graphiques si elles ne témoignaient pas d’une terrible réalité ! Prises au drone et diffusées par L214, elles montrent des millions de cadavres de poulets étalés à la pelleteuse et recouverts de chaux par des sortes de canons à neige, à Petosse (85).

« La barbarie des humains envers les animaux a atteint son paroxysme, déplore Sébastien Arsac, cofondateur de l’association dans un communiqué. Le massacre des oiseaux d’élevage est tellement massif qu’on ne sait plus quoi faire des cadavres ». Et pour cause, depuis le début de la peste aviaire, près de 20 millions d’oiseaux d’élevage auraient été tués par asphyxie. Autant d’animaux traités comme de vulgaires déchets. Car le volume des cadavres est d’une ampleur telle que l’Etat a – selon les lanceurs d’alerte –  demandé aux éleveurs de créer des fosses, voire réquisitionné des lieux d’enfouissement, comme celui de Petosse.

Les élevages intensifs participent à la propagation des virus

Outre l’éthique, c’est l’hygiène publique qui serait ainsi malmenée. « Pour la santé publique, cette catastrophe représente aussi une véritable épée de Damoclès, tance S. Arsac. Les élevages intensifs sont de véritables antennes-relais du virus ». La maladie s’introduirait dans les bâtiments d’élevage via les ventilations. Et le nombre d’animaux – conjugué à leur promiscuité – favorise sa propagation.

Au début de la pandémie liée à la Covid-19, la Fondation 30 Millions d’Amis avait déjà alerté sur le rôle de l’élevage intensif dans la transmission des maladies. « Prenez H5N1, le virus de la grippe aviaire (…). C’est l’élevage industriel qui a créé les conditions de son succès, grâce à une concentration exceptionnelle d’oiseaux et une promiscuité des volatiles favorisant la transmission du virus, analysait alors François Renaud, chercheur en biologie au CNRS. En théorie, le virus aviaire n’est pas transmissible à l’Homme mais à force d’essayer, il finit par passer ». 

85% des Français favorables à l’interdiction de l’élevage intensif

Or, en France, l’élevage intensif concerne la grande majorité des animaux d’élevage : 83% des poulets et 97% des dindes élevés en France n’ont aucun accès à l’extérieur. « Il faut tirer les enseignements de cette calamité, conclut le cofondateur d’L214. Il est urgent de diminuer le nombre d’animaux d’élevage et d’amorcer une sortie de l’élevage intensif ». Un vœu partagé par l’opinion publique puisque 85% des Français veulent sortir de ce modèle (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis /Ifop, 2022).

csm elevage intensif poules avec 1 2ea0a2af4b Des millions de cadavres d’oiseaux d’élevage enfouis dans des fosses !

à lire aussi

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *