au bord du canal du midi1
Categories: Protection des animaux Leave a comment

Le Canal du Midi, un corridor écologique vital à diverses espèces

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Canal du Midi ne constitue pas uniquement une meilleure destination pour le tourisme fluvial et le tourisme gourmand. Il s’agit également d’un véritable corridor écologique vital pour diverses espèces, aussi bien à des espèces végétales qu’à des oiseaux et à des petits mammifères comme les chauves-souris. C’est pourquoi la VNF ou Voies Navigables de France s’engage à l’entretenir et à le protéger.

Entretien et réhabilitation de la voie verte

Les platanes, les cyprès et les pins qui bordent le Canal du Midi offrent effectivement un abri indispensable à différentes espèces. Malheureusement, ils sont aujourd’hui mis en péril par la propagation du chancre coloré.
La VNF procède à l’abattage des arbres malades ou morts, à la reconstruction des berges, à la replantation de nouvelles essences et à la mise en place des mesures de sauvegarde de la biodiversité animale des espèces d’oiseaux et de chauve-souris afin de maintenir des cycles de migrations, de reproduction et d’hivernage.
Elle prévoit également un plan d’action biodiversité afin de préserver les différentes espèces en planifiant un travail scientifique rigoureux à effectuer sur le terrain par des scientifiques et des écologues et en menant des actions de sensibilisation du grand public.

Installations de nichoirs et de gîtes à chauve-souris

Par ailleurs, il est à savoir également qu’avec le soutien de la Fondation groupe EDF, la VNF lance aussi un programme d’interventions pédagogique et de suivi de l’occupation avec pose volontaire de nichoirs et développement d’une application dédiée.
D’après les spécialistes, cette mise en place de nichoirs est un moyen efficace de limiter les impacts causés par l’abattage des platanes et des autres arbres situés sur les rives du Canal du Midi. La VNF s’occupait du suivi écologique en vérifiant la pérennité du processus et les améliorations possibles et en tentant de garantir la maintenance des nichoirs posés.
De son côté, la mairie était chargée d’installer quelques nichoirs au centre de loisirs Emile-Lognos et au complexe scolaire Jules-Fery pour faire participer activement les enfants à cette action. Cette opération donne, en effet, aux enfants l’occasion d’observer les espèces qui viennent nicher, de recueillir des opérations et d’entretenir les nichoirs. Et les données régulièrement saisies via une application dédiée permettraient de mesurer l’efficacité du dispositif.
En outre, les actions menées par la VNF s’inscrivent donc dans le cadre du projet de restauration des plantations du Canal du Midi et elles sont élaborées dans le but de protéger la biodiversité animale présente sur les territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *