coccinelles
Categories: Animaux Leave a comment

Aménager des espaces naturels pour le bien-être de vos animaux dans votre jardin

Vous vivez avec quelques animaux de compagnie et vous souhaitez favoriser leur bien-être en aménageant des espaces naturels dans votre jardin ? Eh bien, sachez que c’est une très bonne idée.
Un jardin naturel laisse la part belle à la nature tout en favorisant la biodiversité. Non seulement il abrite une flore indigène, mais il offre un refuge à la petite faune locale et à vos animaux domestiques. Pour bien l’aménager, vous devez franchir les étapes suivantes.

Privilégier des plantes indigènes

Tout d’abord, commencez par privilégier des plantes indigènes qui poussent naturellement dans votre région dans votre jardin. Celles-ci sont effectivement adaptées au sol et au climat locaux et pourront pousser sans entretien.
Pour les reconnaître, observez les végétaux qui sont présentes dans les friches et les lisières qui se trouvent près de chez vous. Puis, regardez aussi les plantes qui viennent s’installer spontanément chez vous. N’hésitez pas à récolter leurs graines et à les semer au moment opportun.

Ajouter des plantes mellifères

Outre les plantes indigènes, vous devez aussi cultiver des plantes mellifères. Celles-ci produisent du nectar indispensable aux abeilles, aux autres insectes butineurs et aux oiseaux nectarivores et elles se déclinent en différentes espèces : bourraches, lierres grimpants, mélilots blancs, sainfoins, trèfles, vipérines, lavandes, thyms, sauges, romarins, …
Vous pouvez aussi opter pour des arbustes ou des arbres du type : amandier, framboisier, arbousiers, érables, seringats, tilleuls et poiriers.

Créer des haies champêtres

Pour bénéficier d’un vrai jardin naturel, vous devez entourer votre espace extérieur de haies champêtres. Celles-ci peuvent être composées d’espèces variées, mais elles doivent surtout inclure des végétaux indigènes pour constituer un véritable refuge naturel pour les oiseaux.
Charme, noisetier, aubépine, églantier, prunellier, houx, sorbier, sureau, … Tout est permis tant qu’il s’agit de végétaux qui peuvent pousser sans problème dans votre région.

Remplacer la pelouse par une prairie naturelle

Si vous disposez d’une pelouse, vous devez la transformer en prairie naturelle afin d’offrir abri et nourriture aux insectes. Ainsi, supprimez les tontes et fauchez deux fois par an, en fin de printemps et en automne.
Cessez également d’utiliser des engrais puisqu’une prairie s’installe mieux sur un sol pauvre. Enfin, accueillez les espèces végétales qui poussent dans votre prairie : euphorbes, cyprès, buglosses, achillées, carottes sauvages, …

Laisser des abris naturels pour la faune

En ce qui concerne l’entretien du jardin naturel, ce n’est pas la peine de trop nettoyer la prairie et les espaces naturels nouvellement aménagés. Vous devez laisser des abris naturels pour la faune : tas de bois, tas de cailloux, tas de feuilles souches d’arbres et tronc creux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *