biche
Categories: Animaux Leave a comment

Entretien des jardins et forêts pour le bien-être des animaux, un savoir-faire

« Laisser la nature faire son travail » : c’est le secret et le principe pour bénéficier d’un jardin et d’une forêt naturels et sauvages. Il n’y a effectivement pas de gros entretien à effectuer. Il faut laisser les plantes et les animaux s’épanouir et il faut être sensible à la cause écologique pour permettre la sauvegarde des espèces régionales.

Bien choisir les végétaux à semer

Qui dit « jardin sauvage » ne sous-entend pas forcément « jardin mal-entretenu » ou « jardin en pagaille ». Il est vrai que l’aspect de ce jardin semble peu structuré, mais il est obtenu à partir de l’organisation naturelle des plantes et des soins méticuleux apportés par les équipes d’entretien paysager lorsqu’il est question de parc naturel ou animalier. Si ces professionnels sont équipés de matériels conséquents et de vêtements professionnels qui leur assurent sécurité et confort, à votre échelle, quelques outils simples suffiront. Cependant, vous ne devez pas négliger votre sécurité, tenue adéquate, exit tongs et shorts, sans oublier d’être à jour côté vaccination (tétanos)…
Si vous souhaitez créer un beau jardin sauvage, vous pouvez y planter des espèces locales qui ne requièrent que très peu d’entretien et d’attention, notamment des plantes qui ne nécessitent pas d’être taillées.
Puis, vous pouvez ajouter des arbustes ou des haies fleuries et parfumées pour délimiter les contours de votre jardin naturel. Vous pouvez aussi opter pour des plantes vivaces, des fleurs de type ancolie ou plantes mellifères, car celles-ci sont essentielles aux insectes pollinisateurs.
Et pour apporter des touches de couleurs, n’oubliez pas de planter des bulbes à fleurs dans différentes zones de votre espace jardin.

Reproduire les milieux naturels

Pour créer un jardin naturel propice au bien-être des animaux, vous devez éviter l’utilisation de produits toxiques tels que les engrais chimiques et les pesticides. Puis, vous ne devez pas abattre les arbres morts et les arbres à cavités, car ils offrent le gîte et le couvert à un nombre important d’espèces.
Autant que possible, vous devez reproduire les milieux naturels comme les sous-bois et les zones humides et préférez les outils de jardinage à main aux outils à moteurs.
Si possible, installez également un bac à compost dans votre jardin. Oui, un contenant dans lequel vous allez mettre vos déchets de cuisine et vos déchets de jardin. Ce dernier va permettre aux animaux qui colonisent votre jardin de trouver de la nourriture et il vous sera aussi utile pour vos plantes. Ici, il convient de noter que, contrairement aux idées reçues, le compost ne dégage pas de mauvaise odeur.
Pour terminer, construisez enfin un petit étang dans votre jardin pour favoriser la biodiversité. Comme vous le savez, les libellules et autres insectes volent à la surface de l’eau, les poissons vivent dans l’eau et les oiseaux sont attirés par l’eau. Puis, n’oubliez pas que les hydrophilidés protègent aussi le jardin de l’assaut des moustiques puisqu’ils raffolent de leurs larves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *