categorie animaux
Categories: Animaux Tags: 30 millions d'amis, Justice Leave a comment

Prison ferme pour les trafiquants des lionceaux Ysis et Yoda

Trois hommes ont été condamnés à des peines de prison ferme par le tribunal correctionnel de Thionville (Moselle) pour avoir détenu et abandonné deux lionceaux en 2019. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile au procès, avait organisé le sauvetage et le transfert des animaux.

De la prison ferme : c’est la sentence prononcée par le tribunal correctionnel de Thionville (Moselle) contre trois trafiquants pour avoir détenu et abandonné deux lionceaux.

« Le tribunal a totalement validé nos arguments (…) La justice a été rendue, on est totalement satisfait du résultat », a indiqué l’avocat de l’une des parties civiles au procès, aux côtés de la Fondation 30 Millions d’Amis. L’auteur principal a été condamné à un an de prison ferme, tandis que les deux complices ont été condamnés respectivement à 10 et 14 mois de prison ferme dont 6 et 8 avec sursis probatoire. 

Abandonnés devant un parc animalier des Bouches-du-Rhône

En décembre 2019, les prévenus avaient abandonné les deux lionceaux, âgés d’environ quatre mois, devant un parc animalier des Bouches-du-Rhône, dans des cages de transport pour chats. Chaque lionceau pouvant se monnayer illégalement « quelques milliers d’euros », les gendarmes en charge de l’enquête s’étaient alors fait passer pour de potentiels acheteurs. La transaction n’ayant pas abouti, les trois hommes avaient pris la décision d’abandonner les félins (AFP).

 Aujourd’hui en bonne santé et joueurs

Rebaptisés Ysis et Yoda, les lionceaux avaient ensuite été recueillis l’association Tonga terre d’accueil, spécialisée dans la prise en charge d’animaux sauvages et partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis. « Tous grandissent et continuent de développer leur complicité, confirme la structure. Ysis et Yoda sont très proches, tandis que Yembé, un lionceau trouvé dans la banlieue de Perpignan [lui aussi secouru par la Fondation 30 Millions d’Amis, NDLR], s’est bien intégré au duo ».  Aujourd’hui, ils sont méconnaissables et n’ont rien à envier à leurs majestueux homologues fictifs Simba et Nala !

csm ysis yoda 34a912a77d Prison ferme pour les trafiquants des lionceaux Ysis et Yoda
Abandonnés fin 2019, puis secourus par la Fondation 30 Millions d’Amis, Ysis et Yoda ont bien grandi et s’épanouissent dans le parc de notre partenaire ©Espace zoologique de St Martin La Plaine

En pratique, les animaux – nés dans les cirques ou les zoos – sont parfois revendus clandestinement par certains établissements. Devenus grands, les fauves sont abandonnés et à leur tour remplacés par de nouveaux bébés. D’où la nécessité d’agir à la source en interdisant la reproduction des animaux sauvages dans les cirques et en encadrant les naissances dans les parcs zoologiques : une mesure prévue par la loi du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale : d’ici 7 ans, l’interdiction de la captivité des animaux sauvages dans les cirques et spectacles itinérants devrait être totalement effective.

Une pétition pour accélérer la fin de la captivité des animaux sauvages à des fins commerciales

Pour autant, la Fondation 30 Millions d’Amis regrette fermement que les parlementaires aient décidé un délai transitoire de 2 ans pour la mise en place de l’interdiction de la reproduction et des nouvelles acquisitions d’animaux sauvages dans les cirques : un non-sens ! La Fondation 30 Millions d’Amis a donc lancé une pétition pour interdire – dès à présent – l’acquisition, la commercialisation et la reproduction d’animaux appartenant aux espèces non domestiques en vue de les présenter au public dans des établissements itinérants. « La Fondation 30 Millions d’Amis se bat pour cela depuis de très nombreuses années, conclut Reha Hutin. Nous connaissons la sordide réalité du sort réservé à ces animaux sur le terrain pour en avoir sauvé des dizaines et des dizaines. »

à lire aussi

Paru en premier sur 30millionsdamis.fr, plus d’info sur

30millionsdamis.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *